Friday, December 2, 2011

Trofeos de las tecnologías educativas del Salón de la Educación



Educatec Educatice
Premios acordados con el patrocinio de:
1. Ministerio de la Educación Francés
2. Asamblea de los Departamentos de Francia
3. Asociación de los ayuntamientos de Francia
4. Asociación de las regiones de Francia
5. Fundación Territorios del Mañana
Introducción a la entrega de los Trofeos por su presidenta Laura García Vitoria
Entregar premios a los territorios comprometidos en el aprendizaje y sobre todo preocupados de la innovación en materia de aprendizaje es apasionante, incluso si nuestra entrada en una economía basada en el conocimiento no resulta fácil en el contexto actual!
Apasionante primero, porque en cuestión de aprendizaje, en las regiones del mañana, ninguna institución tendrá el monopolio del conocimiento: las instituciones educativas y de formación trabajarán a través de nuevas alianzas con otras instituciones y otras habilidades cognitivas. Todo ello bajo el patrocinio de las autoridades locales que desempeñarán en este campo un papel importante de su atractivo futuro.
Apasionante también, en la medida en que tenemos que afrontar el reto de los nuevos empleos y las nuevas formaciones de una economía basada en el conocimiento y la creatividad.
La red ProInterNet acaba de ser creada para poner fin a la situación actual y esto también para emplear más inteligentemente en el futuro la financiación europea en este ámbito!
Apasionante, por último, porque gran parte de estos conocimientos serán intercambiados y compartidos en esos lugares que están brotando y que son los laboratorios de la innovación abierta y disruptiva.
En estos laboratorios los líderes de proyectos deben aprender, los investigadores deben enfrentarse a sus hipótesis y metodologías, pero también los ciudadanos y los habitantes del territorio aportan sus conocimientos, sus comentarios, sus observaciones, sus demandas.
Nuevos horizontes, nuevas formas, nuevos lugares, es un poco todo esto lo que el tribunal de estos trofeos encontró en los proyectos que recibimos y para los que se entregan hoy en día los premios.
Un último punto: el año que viene vamos a abrir a Europa los Trofeos, pero también a otros continentes, como América Latina, donde mi última estancia me permitió ver la increíble vitalidad desplegada en esa zona.
Podemos así constituir una gran familia internacional que vamos a construir rápidamente con todos los presentes en este campo para promover los intercambios y para seguir avanzando juntos!

organizados en el marco del salon Salon Educatec-Educatice:
  • Mencion especial a ART 3000: Gameplay
  • Segunda mencion espacial a l'école Centrale de Nantes : MarkUs
  • Cuarto premio conseil général des Alpes-Maritimes
  • Tercer premio Conseil régional d'Auvergne
  • Segundo premio al  Conseil réginal d'Aquitaine: SENS
  • Primer premio al  Conseil régional de Basse-Normandie

    Sunday, November 27, 2011

    Ouverture des Trofées des Tecnologies Educatives

    video


    Educatec Educatice
    Les Trophées des Technologies éducatives, organisés dans le cadre du Salon Educatec-Educatice, qui se tient du 23 au 25 novembre 2011 à la Porte de Versailles à Paris. Un jury d’experts du numérique présidé par Laura Garcia Vitoria, vice-présidente et directrice scientifique de la Fondation des Territoires de Demain, a évalué les projets soumis en vue de décerner les prix.
    Résultats:
    • Mention spéciale à ART 3000: Gameplay
      Mise en placedu programe "Connectons nos écoles" au sein des établisementsscolaires dela communauté aglomération Grand Paris Seine Ouest. Création de Seious Games sut tablettes tactiles par les élèves et les enseignants.
    • 2e Mention spéciale à l'école Centrale de Nantes : MarkUs
      MarkUs est une apllication web destinée à simplifier la tâche de correction des schémas, de rapports et du compte rendu par les étudiants dans le cadre de TP oou projets.
    • 4e conseil général des Alpes-Maritimes: Laboratoire d'évaluation de l'innovation et des usages
    • 3e Conseil régional d'Auvergne: Experimentation de manuels numériques en région Auvergne
    • 2e Conseil réginal d'Aquitaine: SENS - Systéme munérique pour les sciences
    • 1er Conseil régional de Basse-Normandie: Education aux usages des écrans




    Sunday, October 2, 2011

    Tunis 2.0 : L'éducation augmentée

    L’éducation augmentée: le développement dans le monde méditerranéen du réseau international dédié aux nouveaux métiers et nouvelles formations de l’Internet» et "La création au travers de la coopération décentralisée d’espaces d’innovation et de Living Labs sur les rives de la Méditerranée: la Tunisie, un laboratoire d'idées pour demain», colloque Tunis 2.0, Tunis, les 30 Septembre et 1er Octobre 2011.

    Tuesday, July 26, 2011

    Les Trophées des Tecnologies Educatives

    Friday, June 10, 2011

    Le nouveau métier de «Trader des médias»

    Acheter et vendre des espaces média
    Le multicanal s’est enrichi avec Internet et de nombreuses façons de faire de la publicité sont apparues: display, search, e-mailing, affiliation, marketing mobile…
    Le média n’est plus au cœur de la stratégie d’une agence de communication et le raisonnement s’appuie aujourd’hui sur le consommateur. Ce qui est intéressant, ce n’est pas le média mais le contenu; ainsi donc la cible n’est pas le média, mais le contenu de celui-ci. Les «traders médias» connectent, grâce aux plateformes ad exchange, la demande de l’annonceur au meilleur prix à un instant donné. C’est une nouvelle façon d’acheter de l’espace publicitaire, ces plateformes s’ouvrent à l’ensemble des médias.

    Sunday, May 1, 2011

    Disemination du projet européen ProInternet/ Diseminacion del proyecto européo Prointenet

    Janvier à novembre/enero-noviembre2011
    • Meeting ProInterNet, 5-7/01/2011, Madrid.
    • Meeting ProInterNet OCDE, 17/01/2011, Paris
    • "L'innovation territoriale en Europe", Fondation Concorde 18/01/2011.
    • Meeting ProInterNet, 19/20-21/01/2011, Bruxelles
    • «L’Innovation dans l’économie de la connaissance», sous l’égide d’Africa Compliance et de la Fondation des Territoires de Demain, Sénat, Paris, 22/01/2011.
    • "Un projet, un métier, un avenir: Construire la réussite des jeunes!", groupe parlementaire, Assemblée nationale, Paris, 26/1/2011.
    •  "La création de contenus culturels et Internet", Sénat, Paris, 26/1/2011.
    •  Bogotá: 1/3 de febrero 2011; Universidad EAN (Universidad -Empresa); Ministerio de Nuevas tecnologías (Colciencias)
    • Cartagena: 4/5 de febrero 2011: Cámara de Comercio, Centro; Universidad de Rosario; Universidad tecnológica de Bolívar
    • Medellín: 7/10 de febrero 2011; Museo de Arte Moderno de Medellín, MAMM
    • Pereira: 11/12 de febrero 2011; Cámara de Comercio de Pereira
    •  Bibliothèque Nationale de France, Paris, 25 /02/201.
    • Laval Virtual, 6/8 avril 2011
    • Gestation d´un Living Lab made in Flandres", Table ronde organisée par l’association Zénon 3000 (incubateur à projets pour la Flandre française) en partenariat avec le Centre Iconographique de la Flandre de Wormhout et le Comité Flamand de France à l’hôtel de ville de Bergues (Département du Nord), 09/04/2011
    •  "The construction of open innovation networks: a new horizon for decentralized cooperation between Georgia, France and Europe", 5th Local Economic Development Forum Tbilissi. Session: Regions and Metropolitan Areas : Competitiveness or Partnership. Tbilissi, Georgia, 4 May 2011
    • Val de Marne, Territoire d’expérimentations? Usages et Innovations, Organisée par l’Agence de Développement du Val de Marne Avec le soutien de l’Association des Maires du Val-de-Marne, 12/05/2011.
    • Ecole National d'Administration (ENA), Paris, 13/05/2011.
    • «Des Communautés d’Innovation et de Connaissance aux Partenariats Européens d’Innovation», Amphithéâtre de l’Institut Français, (Hongrie), 17/5/2011.
    •  Le Techshow de Budapest: l'innovation en Hongrie. La Fondation des Territoires de Demain ha rencontré les acteurs de l'innovation hongroise le 18 mai 2011 au Parc Millenaris. 
    • " Digipolis: Forum des solutions numériques au service des territoires, organisé par le Pôle multimédia de Franche-Comté, Montbéliard, 25-26/5/2011.
    • Université Internationale des Territoires Responsables, 27 mai 2011
    • Journée «Médias 2030», Nantes, 14 juin 2011.
    • Route des Territoires, Tarascon, 23 juin 2011
    • "Les métiers et formations de l’Internet (Réseau européen ProInterNet) " et partenariat du colloque « Sensibilisation, Education, Innovation Sociale et Technologique au service de la mobilité durable entre territoires », organisé par La Communauté d'Aglomération Clichy- sous-Bois Montfermeil, Le Grand Paris, Futur en Seine et Pays de Roissy - CDG, Roisy, 23 juin 2011.   ----- CR
    • Conseil Économique, Social et Environnemental, 1er juillet 2011 à Paris.
    • Troisièmes Assises de la coopération décentralisée franco-hongroise, Budapest, Parlement hongrois, Budapest, 8 juillet 2011.
    • «Le développement des quartiers de demain: structures sociales, besoins économiques et identité culturelle», Saint Mandé, 13/07/2011.
    • «Ruralicon», Aurillac, 31 août 2011
    • IX Congreso Internacional en Innovación Tecnológica, organizado por la Universidad Abierta Interamericana, Buenos Aires (Argentina), 23/9/2011
    • Tunis 2.0, Tunis, les 30 Septembre et 1er Octobre 2011.
    • Les Trophées des Technologies éducatives.
    PS: Tout document et information relatifs au Projet européen ProInternet et réalisés par la Fondation des Territoire de Demain sont à la disposition de chacun.

    Saturday, March 26, 2011

    Les métiers et formations de l’Internet de demain: un chantier pour aujourd’hui

    Les métiers et les formations du futur seront naturellement en parties relatifs aux technologies de l’information et de la connaissance. Dans ce contexte, un réseau international est ainsi aujourd’hui en cours de constitution - il fait l’objet du projet PROINTERNET dont la dissémination est portée par la Fondation des Territoires de Demain -. Ce réseau, auquel ce site est consacré, nous permet ainsi d’imaginer, ne fut-ce là aussi que partiellement, le profil de ces métiers et de ces formations.

    Il montre clairement par exemple que la montée en puissance de l’Internet mobile et l’explosion des réseaux sociaux favorisent le recrutement et tel sera très certainement le cas de la décennie à venir. La crise a ainsi eu un effet positif sur le développement des sites Internet et de nombreuses entreprises sollicitent des agences web pour développer leur webmarketing. Les recrutements augmenteront aussi pour les profils techniques comme pour les profils marketing. La tendance est à la spécialisation des métiers et la fonction de webmaster tend à disparaître au profit de profils plus spécialisés : des ergonomes, des directeurs artistiques, des consultants web analytics, des consultants en affiliation… Chacun connaît bien évidemment à cet égard l’essor impressionant du métier de «community manager», ce véritable porte-parole de l’entreprise sur les réseaux sociaux. On notera également une pénurie de développeurs web mobile pour la réalisation d’applications et de sites adaptés à ce nouveau format…

    Le e-commerce va modifier ainsi profondément les filières de distribution et donc ses métiers. Mais que ce soit pour travailler, piloter des machines ou communiquer, les métiers sont variés, avec deux grands axes: ce que l'on voit en regardant un écran (conception, développement) et tout ce qu'il faut pour faire fonctionner le tout (exploitation, production, mais aussi conseil, marketing, formation, gestion). On l’a souvent dit, sans ces métiers point de Facebook, de Twitter ou d’Iphone! Parmi les profils les plus importants, on citera ceux d’administrateur systèmes et réseaux, de concepteur d'application sur plateformes fixes et mobiles, de consultant en technologie de l'ingénierie, de développeur d'application, de hotliner, d’ingénieur étude et développement de logiciels, de responsable de projet données et sécurité, de  technicien électrodomestique, d’administrateur réseau, de chef de marché progiciel de gestion….
    Ainsi les seuls métiers de la mobilité numérique représenteraient 32000 emplois en France… Selon l’étude réalisée par l’Observatoire Paritaire des Métiers de l'Informatique, de l'Ingénierie, des Études et du Conseil (OPIEEC), 5400 éditeurs et SSII seraient aujourd’hui actifs en France dans le domaine de la mobilité numérique. Ce marché qui concerne principalement «les applications accessibles depuis un terminal mobile utilisant un réseau cellulaire ou WiFi» connaîtrait une croissance de 7 % par an. L’étude - dont nous citons ici les données - recense notamment 540 entreprises réalisant plus de 80 % de leur chiffre d'affaires dans la mobilité numérique. Les éditeurs d’applications et les SSII emploieraient ainsi 32 000 personnes, dont 8 500 dans l'intégration et le déploiement et 7 400 dans la conception-réalisation. Les perspectives de recrutement seraient évaluées à 2 200 salariés par an (11 000 sur 5 ans). L’étude souligne aussi les tensions qui existent sur certains métiers de ce marché, notamment ceux qui sont liés à la conception, à l’intégration et à l’assistance.
    L'Institut Montaigne - dont on saluera ici le remarquable travail, aux côtés de FONDAPOL et de la Fondation Concorde - formule à cet égard des propositions pour mieux former les ingénieurs de demain et favoriser les pratiques innovantes et entrepreneuriales dans les écoles. Car seulement un ingénieur français sur seize fonde son entreprise en France, soit trois fois moins de start-up que les Etats-Unis. Il recommande aussi d'ouvrir des doctorats orientés vers l'ingénierie, mieux adaptés au parcours des étudiants.  Malgré des progrès, seuls 4 % des diplômés français en moyenne décrochent un doctorat, contre 15 % de leurs homologues américains. Or, le titre de docteur est à l'étranger plus reconnu. Dans le même esprit, le think tank suggère de développer la présence physique des entreprises sur les campus et d'y créer des centres scientifiques expérimentaux, à l'image de l'Edgerton Center du MIT, où les élèves peuvent réaliser, hors de tout cursus, des expériences. Il fixe enfin un objectif de plus de 50 % de cours en anglais d'ici à cinq ans. L'Institut Montaigne formule ces idées dans le cadre des «appels à projet sur les initiatives d'excellence», considérés comme une occasion pour faire évoluer les écoles.
    Aujourd’hui donc, la création d’écoles et de formations - en France comme ailleurs - se succèdent : de nouvelles écoles consacrées aux métiers de l'Internet, de nouvelles chaires et de nouvelles formations diplomantes aussi. On y notera un recrutement au niveau bac, un cursus en trois ans et une pédagogie visant à former des profils très opérationnels. Il n'existait il y a encore peu guère de formations réellement dédiées aux métiers du Net, alors que les entreprises du secteur ont désormais besoin de collaborateurs disposant d'une vraie expertise. Là où l'on recrutait parfois des diplômés d'écoles de gestion avec une spécialisation en marketing, on recherche maintenant des spécialistes du e-commerce, du référencement, du community management.
    En France, le groupe privé Ionis inaugure Sup'Internet, sur le Campus Technologique du Groupe IONIS au Kremlin-Bicêtre, près de Paris. Au total, une trentaine de métiers cibles ont été identifiés par Sup'Internet : développeur Web, webmestre, ergonome, responsable référencement, Web analyste, traffic manager, e-marketeur, Web designer, consultant e-business...  Le coût de la scolarité sera d’environ 5 000 euros par an. Ses formations débouchant sur trois diplômes: «développement et technologies du web», «design graphique et contenus» et «business et management Internet».

    De leur côté, trois des acteurs majeurs du Net en France, Marc Simoncini (Meetic), Xavier Niel (Free) et Jacques-Antoine Granjon (vente-privée.com), lancent l'Ecole européenne des métiers de l'Internet (EEMI), une future école en région parisienne. La logique est similaire avec une grille d'une cinquantaine de métiers. Les trois dirigeants tablent sur des promotions d'environ 300 élèves, avec des frais de scolarité de l'ordre de 9 000 euros par an, avec des prêts négociés avec des banques.

    Une chaire a également été créé à HEC, qui a mobilisé Jacques-Antoine Granjon (vente-privee.com), Pierre Kosciusko-Morizet (cofondateur de PriceMinister et d'ISAI), Xavier Niel (Free), Steve Rosenblum (Pixmania.com) et Marc Simoncini (Meetic) pour le lancement de sa nouvelle chaire «Digital Innovation for Business». Chacun d'entre eux soutiendra financièrement le programme et viendra dispenser des cours. Ce programme, débouchant sur un certificat et débutant en avril, a pour but de former des managers et des entrepreneurs de l'e-Business. Il est ouvert aux étudiant de HEC, en MBA et en mastères spécialisés.
    Une nouvelle formation certifiante du CNAM a trait de son côté au profil de «chef de projet numérique 2.0». L’objectif de cette formation consiste à  faire acquérir des compétences en lien avec les innovations techniques, d’usage et économiques du «web social» qui s’introduit très rapidement dans les entreprises et les pratiques numériques quotidiennes. Aux fondamentaux des technologies existantes du Web collaboratif de types de blogs qui renouvellent les pratiques d’écritures, de lecture, d’annotations, s’ajoutent les réseaux sociaux, les outils de bookmarking social, les outils de partage de références bibliographiques… Ces dispositifs suggèrent de nouvelles innovations organisationnelles, marketing, économiques qui expliquent l’intérêt accru dont elles font l’objet de la part des entreprises de toutes natures (privées, publiques, sociales). Le certificat forme à l’analyse des usages des communautés virtuelles, à la gestion de projet de changement basé sur les TIC dans le domaine du collaboratif, ainsi qu’au développement des capacités d’analyse critique des produits et services orientés 2.0. La formation s’adresse aux informaticiens, documentalistes, assistants de projets Web, Webmasters, chargés de marketing direct, chargés d’études marketing… Elle prépare aux fonctions de chef de projet Web 2.0, assistant maîtrise d’ouvrage, consultant, chargé d’études & développement, social computing strategist et community manager.
    Le CNAM développe de même un certificat spécialisé : «certificat E-réputation», un dispositif permettant d’acquérir et de certifier la capacité d’afficher et de gérer une image personnelle de qualité avec comme objectifs maîtriser les usages de l’Internet participatif, conduire différentes actions au sein de réseaux sociaux (animation, travaux collaboratifs, productions…) et optimiser la gestion de son identité en vue d’améliorer sa réputation numérique. On le sait, l’identité numérique d’un individu est constituée par l’ensemble de ses traces sur Internet et cette formation prend en compte l’ensemble des traces laissées sur le Web: les présentations (profils…), les traces de l’activité sur Internet (écrits, partages d’informations ou de vidéos…), les traces de l’activité en interaction avec les autres (commentaires, discussions…) et bien sûr ce que d’autres renvoient (quand ils le citent, lui attribuent une appréciation par exemple). Les publics identifiés sont ici les dirigeants et responsables de la communication, du marketing, de l'innovation, des systèmes d'information... qui souhaitent intégrer ces nouvelles pratiques dans leur champ de compétences, les travailleurs indépendants (consultants, freelance, experts) qui doivent régulièrement gagner des marchés et qui sont en permanence en compétition avec leurs concurrents, tout étudiant souhaitant optimiser sa e-réputation et son employabilité et toute autre personne ayant une motivation à utiliser l'Internet participatif (web 2.0) et les réseaux sociaux. La formation est portée par l’Agence Universitaire de la Francophonie, l’Assemblée des chambres de Commerce et d'Industrie, tête du réseau des établissements de formation des CCI et l’Ecole d'informatique, réseaux et systèmes d'information de la CCI de Versailles.
    IFOCOP Rungis (Val-de-Marne) organise de son côté  une nouvelle formation professionnelle certifiante en France de «Community Manager» d'une durée de 1200 heures (8 mois mi-temps à l’Institut/mi-temps en Entreprise). Cette formation, intitulée «Responsable e-marketing et community manager», est ouverte aux Bac+2, ainsi qu’aux demandeurs d’emploi. Le contenu de la formation comprend trois axes: un volet technique (HTML, CMS…), des aspects liés à la stratégie, à la communication et au marketing en ligne (environnement et culture internet, webmarketing, gestion de contenu éditorial, recherches et veille sur internet, statistiques et mesures d'audience, stratégie des médias communautaires, e-réputation et une thématique «Droit des Technologies de l'Information et Communication»).
    A  Lyon, a également été développée précisément une formation «Droit de l'Internet : les nouvelles contraintes juridiques». C’est une formation relative à tout l'environnement réglementaire du web, permettant d’évaluer les opportunités et les contraintes des dernières évolutions législatives concernant Internet : la Loi «Informatique et Libertés» et ses décrets d'application, le droit du e-commerce et la signature électronique par exemple…
    On le voit, le paysage français et européen en la matière est en plein bouleversement et le réseau PRONTERNET et sa dissémination par la Fondation des Territoires de Demain est aujourd’hui au cœur de ces mutations .
    PS: Tout document et information relatifs au Projet européen ProInternet et réalisés par la Fondation des Territoire de Demain sont à la disposition de chacun.

    Tuesday, March 8, 2011

    PROINTERNET: au cœur des analyses sur la nouvelle nature de l’innovation

    Ce sont d’abord et avant tout les analyses récemment produites sur l’économie de l’innovation qui peuvent convaincre des bien des acteurs à soutenir la constitution du réseau PRO INTERNET, et ceci singulièrement en ce qui concerne la nouvelle nature de l’innovation.
    Dans cette économie de l’innovation, la technologie reste en effet bien sûr importante, mais elle doit être vue comme un moyen permettant l’innovation et non comme l’innovation en elle-même; les usages et les utilisateurs y sont donc naturellement prépondérants, de même que les grands sujets sociétaux (environnementaux, sociaux, éducation, mais surtout tout ce qui relève des données publiques) y seront une source  inépuisable d’innovation, tant - dans cette économie - la capacité à s’ouvrir à son écosystème pour profiter des opportunités  sera un atout primordial et le concept d’open innovation sera maintenant la règle.
    Il s’agit donc, dans les Living Labs notamment, d’impliquer les utilisateurs dans le processus d’innovation, de sa phase la plus amont, dans la recherche d’opportunités, jusque  dans sa phase aval de test et d’implémentation et pour cela,  il est utile de se sensibiliser les futurs acteurs à certaines pratiques : études ethnographiques, usagers leaders, systèmes de management… Et ceci par conséquent en plus des nouveaux métiers et des formations à ces nouveaux métiers, et en relation directe avec eux.
    L’essentiel à ce stade est naturellement d’accéder aux savoirs à travers le monde et surtout de savoir les combiner, de former des réseaux et partenariats et de collaboration, de développer  la dynamique entre les grandes entreprises et les entrepreneurs (intra-prenariat,  création d’incubateur…). Les enjeux sociétaux sont à cet égard parmi les meilleures sources d’innovation (partenariats privé/public), les enjeux environnementaux notamment sont porteurs d’opportunité d’innovation, de même que la co-création de valeur d’une entreprise avec ses clients. S’y ajoutent les besoins des pays émergents qui sont autant d’opportunités d’innovations et surtout le constat que la technologie devra dans ce cadre donc être d’abord vécue comme un considérable «activateur» de l’innovation, ce que démontrent tous les schémas prospectifs proposés dans les études dont la dissémination du projet PROINTERNET devra se faire l’écho de la manière la plus large possible.

    PS: Tout document et information relatifs au Projet européen ProInternet et réalisés par la Fondation des Territoire de Demain sont à la disposition de chacun.

    Nuevos puestos de trabajo, nuevas formaciones: actitudes no admisibles




    Enlaces de interes :

    Thursday, February 24, 2011

    Dissémination janvier et février 2011


    Bogotá: 1/3 de febrero 2011
    • Conferencia Universidad EAN (Universiddad -Empresa), Auditorio 2, "Territorios del Mañana, e-commercio, nuevas formaciones, nuevos empleos de la internet"
    • Audiencia en el Ministerio de Nuevas tecnologías (Colciencias), Excelentisimo Don Diego Molano y tres de sus colaboradores.
    • Reuniones con los diferentes actores implicados en el desarrollo de la región (SENA...)
    Cartagena: 4/5 de febrero 2011
    • Conferencia en el Auditorio Cámara de Comercio, Centro, "Territorios del Mañana, e-commercio, nuevas formaciones, nuevos empleos de la internet"
    • Almuerzo y reunión de trabajo con el rector de la Universidad de Rosario
    • Conferencia en la Universidad tecnológica de Bolívar
    • Visita del Living Lab de la Boquilla
    Medellín: 7/10 de febrero 2011
    • Conferencia en el Auditorio Museo de Arte Moderno de Medellín, MAMM, "Territorios del Mañana, nuevas formaciones, nuevos empleos de la internet"
    • “Instituto para el desarrollo de Antioquia”
    • Audiencia con el Gobernador de Antioquia
    • Plan estratégico de Antioquia (Planea)
    • Visita al Colegio Belén AltaVista, Medellín.
    • Visita al Parque Biblioteca España, Barrio de Santo Domingo Sabio.
    • Visita y reunión con diferentes actores territoriales de la región.
    Pereira: 11/12 de febrero 2011
    • Conferencia en el Auditorio Cámara de Comercio de Pereira, "Territorios del Mañana, e-commercio, nuevas formaciones, nuevos empleos de la internet".
    • Visita y reunión con diferentes actores territoriales de la región.